Skip to content

CITY GUIDE : LE VERNISSAGE VERSAILLES X CABINET DE CURIOSITÉ

Art de la table, mobilier, luminaires, huile sur toile. D’étranges objets s’ammoncèlent rue des petites écuries, où se tient l’exposition temporaire Versailles x Cabinet de curiosités pendant une semaine. Revue en images du vernissage.

Par E.A – Photos : B.M

DSC_0106-ok

Strasbourg-Saint-Denis. Une foule de curieux devant la vitrine du 37. On joue des coudes. On se bouscule. Nous entrons. Délicieux bruit de craquement sous le talon : la pièce est jonchée de feuilles d’automne. Sur un fond mural immaculé, volontairement brut, l’oeil est immédiatement saisi par l’opulence artistique.

L’audace de Versailles x Cabinet de curiosité habille le sol, le plafond, les murs et étagères : sculpture de corbeaux, huile sur toile animale, plateau à thé baroque, vase en mélamine, lustre clinquant. Un peu plus loin, une table d’appoint en béton armé côtoie une série de bijoux graphiques en or et noix. Notre grand coup de coeur revient à la collection de terrariums signée Green Factory, fascinants écosystèmes en miniature protégés par un bocal en verre. Nous vous dévoilions la recette de ces objets domestiques végétaux quelques jours plus tôt.

Sous la direction artistique de la galerie  • kontakthof, près de 80 oeuvres fédèrent sept artistes autour d’un même thème : l’irréductible cabinet de curiosité. Celui de l’imaginaire historique. Celui qui regorge d’objets étranges, exposés à ses invités bien nés dans les salons raffinés du XVIIIe.

Ici les curiosités intriguent, amusent, charment ou provoquent. « Beaucoup de personnes arrivent ici par hasard » nous glisse Mathieu Djeraibi,  co-fondateur de • kontakthof •. « Les passants sont très curieux. Ils essayent de comprendre ce qui se passe à travers la vitrine et finissent par rentrer. C’est ce qu’on recherche. De la discussion autour des installations. »

Aux côtés de son associé Ariel Novak, Mathieu signe ici une deuxième exposition temporaire. Non sans une pointe de challenge. « On voulait retrouver des artistes susceptibles de coller au concept, à l’image de la première expo Brut!, » nous confie Ariel. « Il a fallu faire un gros travail de recherches en amont, à travers la France. »  Cette exposition n’est pas la dernière. Fort de leur succès, le duo de compères prévoit d’exposer tous les deux mois et demi environ. Toujours fidèles à cette pointe d’audace propre à la signature artistique de • kontakthof •.

Versailles x Cabinet de curiosités, du 3 au 8 novembre 2014 au 37, rue des Petites Ecuries 75010 Paris.
www.galerie-kontakthof .com

Ci-dessous : Mathieu Djeraibi et Ariel Novak, fondateurs de • kontakthof

DSC_0112-ok

DSC_0095-ok

DSC_0089-ok

DSC_0085-ok

DSC_0086-ok

DSC_0084-ok

DSC_0100-okPhotos : B.R (D.R)

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *