Skip to content

UN ÉTÉ À BARBÈS

Créateurs bienheureux du Mansart et du Sans Souci, Jean Vedreine et Pierre Moussié s’offrent un nouvel écrin de félicité nocturne et culinaire au coeur d’un quartier en pleine mutation : Barbès. Cantine, bistrot, rooftop et dancefloor au programme de l’été.

Par B.M et E.A

DSC_0211-ok

Barbès se transforme. Au pied d’un métro aérien grouillant de vendeurs à la tire, un bistrot peu discret vient d’ouvrir ses portes. Les immenses baies vitrées détonnent au milieu de la foule agitée. Le lieu est déjà pris d’assaut. Bienvenue à la Brasserie Barbès

Créé par les associés Jean Vedreine et Pierre Moussié (également gérants du Mansart et du Sans Souci), le lieu s’inspire de ces spots à la Berlinoise dont le concept « couteau suisse » régale les visiteurs : ici on mange (bien), on boit, on discute, et à la nuit tombée, on danse.

A base de bois, végétation, grandes vitres et lampes arty, le RDC et le 1er étage forment une large cantine ensoleillée. On peut fumer sous le patio, savourer un thé au jasmin, avaler un tartare de boeuf, déguster un jus détox maison – attention, le choix de jus rétrécit en fin de journée. Les prix sont corrects. A la nuit tombée, la cantine laisse place au dancefloor, ambiance bar branché tout neuf. De 23 heures à 2 heures…ou plus. « On se tâte encore sur les horaires nocturnes, le temps de nous installer, » nous glisse un membre du personnel.

Mais sans conteste, à l’arrivée des beaux jours, on se rue aussi sur la Brasserie Barbès pour son plus bel atout de charme en pleine ville : un rooftop. Un bel écrin de détente citadine perché sur les toits, avec tables, transats, et vue panoramique sur la ville lumière. Invasion imminente.

Brasserie Barbès, 2 boulevard de Barbès 75018 Paris.

DSC_0220-ok

DSC_0219-ok

DSC_0215-ok

DSC_0213-ok

DSC_0209-ok

DSC_0208-ok

DSC_0204-ok

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *