Skip to content

UN PRINTEMPS À NEW YORK

PETIT STUDIO est à New York cette semaine. Food trucks, rooftops, pique-nique, galeries d’art… Au fil du métro,
on partage nos 7 incontournables du moment au coeur de la ville qui ne dort jamais.

Par E.A

nyc_00

1. Le plus beau rooftop

Forêt de buildings oblige, on profite de l’architecture pour se percher sur les hauteurs et admirer la vue. Quit à faire dans l’alternatif, notre adresse favorite n’est pas à Manhattan mais au cœur de Williamsburg, le quartier branché de Brooklyn : au sommet de l’hôtel Wythes, la terrasse du bar The Ides offre une vue imprenable. Les cocktails sont pas mal. Attention à l’invasion de jeunes Français à l’arrivée des beaux jours…

Entre 8 et 15 USD. The Ides, 80 Wythe Avenue, New York, NY11211

2. Le pique-nique cool

Exit le Central Park touristique. Aux heures les plus chaudes, les new-yorkais semblent apprécier l’éloignement du centre bondé pour respirer de l’autre côté de la rivière. A Brooklyn toujours (oui, désolées…), on peut profiter d’un pique-nique convivial au bord de l’eau, à deux pas du Flea Market. Envie de changer du sandwich ? No problemo. Stands mexicains, grecs, bars à burgers et shops de smoothies se tiennent à deux pas de là. Et en option, la superbe ligne d’horizon de Manhattan.

Entre 4 et 10 USD. Flea Market, Williamsburg, Brooklyn, New York

3. Le super burger 

Une virée aux US ne serait pas complète sans un bon burger local. On a jeté notre dévolu sur ce spot situé cœur de Harlem, mythique borough noir en pleine gentrification. Le lieu est branché, la clientèle variée, le hipster s’y presse et la mama y traîne avec son fils…bienvenue au Harlem Shake (c’est pas une blague). Le pain est moelleux, la viande terriblement tendre, les frites croquantes et assaisonnées de fines herbes selon les désirs. La carte regorge d’une multitude de garnitures possibles, et les prix sont raisonnables. Attention, la musique est un peu forte en terrasse. A voir également : Shack Shack et Five Guys.

Entre 8 et 15 USD. Harlem Shake, Harlem, 100 W 124th St, New York, NY 10027

 

nyc_1

4. La promenade artistique

Au delà des MeT, MoMa, Gugghenheim et autres grands musées assaillis par les touristes (et pas toujours à portée de bourse), il est possible de profiter d’une balade artistique intéressante et à moindre coût au cœur de Manhattan. Direction Chelsea, un quartier chic de briques rouges à l’anglaise où les artistes s’expriment au travers de galerie. Le must étant de se laisser guider tout au long des rues perpendiculaires à la High Line (vous savez, cette longue voie de chemin de fer reconvertie en jardin suspendu). Dépaysement garanti.

Gratuit. Chelsea, Manhattan, New York

5. Le style

Globalisation oblige, la mode n’offre  pas d’immense dépaysement au creux des avenues bouchées de Manhattan. On est envahi par l’avalanche de célèbres marques américaines et étrangères déjà connues au quatre coin du globe (Levi’s, Forever 21, Zara, etc). Pour shopper plus insolite, le quartier de l’East Village (Manhattan) et de Williamsburg (Brooklyn) regorgent de petites rues cool où se nichent des friperies. Les vendeuses sont sympa, passionnées, et souvent habillées bizarrement (genre rétro too much, mais ça le fait quand même). Comme parfois, on n’a rien contre la mondialisation, on s’est tout de même jeté sur la boutique Urban Outfitters de Brooklyn qui vaut sincèrement le détour : trois étages de fringues bohème-cool au cœur d’une déco végétale industrielle-épurée, et pas mal de promos. En France, la marque n’occupe qu’un corner de grand magasin.

Budget moyen +. Urban Outfitters, 166 Atlantic Avenue Brooklyn NY 11201-5604

5. L’heure du goûter

Dans notre quête de gourmandises, on a fureté un bon carrotcake homemade. Le meilleur se trouve à Chelsea (oui, pas loin des galeries d’art…) : l’enseigne s’appelle Westville, un spot confortable au design épuré. On est installé avec un grand sourire ; le lieu est convivial, un peu rétro. La pâtisserie arrive, très goûteuse, moelleuse sans être trop crémeuse. Attention, la part est énorme ! On s’y est pris à deux. Les aficionados du cheesecake US ne seront pas déçus non plus : la carte regorge d’une farandole de desserts généreux made in US. Parfait pour le goûter.

Entre 5 et 10 USD. Westville NYC, 246 W 18th St, New York, NY 10011

 

nyc_2

nyc_harlem

6. Le paradis du food truck

A 200 mètres du superbe Whitney Museum (réouvert depuis ce printemps) se niche un drôle de préau. On a jeté un œil curieux, l’estomac vide. Une forêt de bouffe à perte de vue, et des tables de pique-nique. Un océan de food trucks venant flatter le patrimoine culinaire des quatre coins de la planète. Mexicain, Indien, Italien, Américain, Français, Asiatique (on en oublie). Bon, d’accord, l’attente est parfois longue, et c’est blindé de touristes affamés pas toujours aimables ; et puis, on est pas tout à fait certains de l’authenticité de toutes les recettes. Mais la promenade gustative vaut complètement le détour, parce qu’avec autant de food trucks au même endroit, , on le SENT qu’on est en Amérique.

Entre 5 et 20 USD environ. Food Trucks market, 99 Gansevoort St, New York, NY 10014

7. Le night club branché

Comme chez sa cousine Paris, New York voit la branchitude des clubs s’allumer et s’éteindre. Aujourd’hui, le Happy Ending est à la mode ; une queue interminable (entrée gratuite), des mannequins Marc Jacobs, des hipsters en baskets, et deux superbes salles tamisées où les gens se scrutent d’un œil curieux, dansent, picolent joyeusement, échangent les potins. La musique est cool. A tenter pour observer la nuit new-yorkaise en sirotant un cocktail hors de prix. Attention à vos fesses, ils aiment draguer les Français(es).

Entrée gratuite. Conso entre 15 et 20 USD. 302 Broome St, New York, NY 10002

nyc_3

nyc_5

nyc_0

nyc_westville

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *